Oct 21, 2016
2702 Views
Commentaires fermés sur Kim Kardashian, 8 millions d’euro… valeur des bijoux volés
0 0

Kim Kardashian, 8 millions d’euro… valeur des bijoux volés

Written by

Le concierge qui, sous la menace d’une arme, a été forcé de faire entrer les cambrioleurs dans l’appartement parisien de Kim Kardashian, brise son silence sur ce qui s’est passé ce soir-là au cours d’une interview avec le Daily Mail.

Se faisant appeler Abdulrahman par peur pour sa sécurité, le gardien dit que l’hôtel « se moquait » de la sécurité et donne des détails sur l’incident.

« J’étais derrière le bureau. La porte était fermée, mais elle est en verre, et ils m’ont dit d’ouvrir la porte, en faisant des gestes derrière la porte », a-t-il dit. « J’ai vu des [uniformes] de police, les casquettes, les vestes de police avec des badges réflecteurs, comme ceux des policiers. Je leur ai dit d’entrer, car c’était ouvert, mais il a fait un geste pour me dire de venir à la porte. Alors je suis allé l’ouvrir, et à ce moment-là, il m’a attrapé et m’a menotté. »

Il a continué : « Les premières secondes, je croyais que c’était une intervention de la police. Je leur ai dit que je travaillais là et leur ai demandé ce qu’il se passait. Ensuite il m’a demandé où était la caméra de surveillance. Là, je me suis dit : «M–de, c’est un cambriolage.» »

Ils l’ont menacé de le tuer s’il ne coopérait pas. « Je les ai d’abord regardés, et l’un d’eux s’est mis en colère. Il m’a dit de baisser la tête et de ne plus jamais le regarder », a-t-il dit. « Il a répété plusieurs fois : «Ne me regarde plus jamais ou je te tue.» J’ai vu que deux d’entre eux avaient des armes, alors j’ai baissé la tête. »

Abdulrahman affirme aussi que la sécurité de l’hôtel était médiocre, et dit qu’il les avait prévenus du besoin de davantage de sécurité pendant des années.

« Il n’y avait pas de vraie sécurité. C’est un choix. L’hôtel se fiche de la sécurité. On leur a dit pendant des années, il faut une caméra, il faut mettre en place un dispositif de sécurité pour les clés », explique-t-il. « Rien n’était verrouillé, il n’y avait pas de sécurité adéquate là-bas. »

Selon Abdulrahman, le No Address n’avait pas changé le code de sécurité de la porte d’entrée en six ans, ce qui voulait dire que « tout le monde le connaissait ». Les cambrioleurs ont menotté et forcé cet homme de 39 ans, père d’un enfant, sous la menace d’une arme, à ouvrir la porte de Kim, et une fois à l’intérieur, il a dû jouer les interprètes pour les cambrioleurs. Il a aussi dit qu’il avait averti la direction de l’hôtel du besoin de sécurité accentuée pour la clientèle VIP.

« J’ai dit à l’hôtel il y a des années : «Il vous faut une meilleure sécurité», et ils s’en fichaient », a dit Abdulrahman. « Si vous regardez cette grande porte, elle n’était pas verrouillée, elle était ouverte. On en a parlé, tout le monde s’en fichait. Le code de la porte n’a jamais été changé, et tout le monde le connaissait. »

Il ajoute : « Il y a une caméra au mur principal, derrière les grandes portes rouges, mais pendant des années, elle ne fonctionnait pas. »

Après le cambriolage, Abdulrahman dit qu’il a fait des reproches à l’hôtel et les a confrontés au sujet de l’expérience traumatisante qu’il avait vécue avec Kim. « Je leur ai dit : «Regardez ce que vous avez fait ! Je vous l’ai dit pendant six ans ! Les caméras de surveillance et tout ça, c’est fait pour notre époque, pour empêcher ce genre de choses d’arriver» », a-t-il expliqué. « Si vous avez de bons gardes, des systèmes électroniques de verrouillage de portes, il est possible de sécuriser un hôtel. Un jour, quelqu’un pourrait être tué. »

eonline

Article Tags:
·
Article Categories:
Actualité

Comments are closed.

Open

Menu Title